La retraite avant 62 ans va devenir une exception à partir de 2013

Mots-clefs

, , , , ,

La retraite avant 62 ans va devenir une exception à partir de 2013

Le Conseil d’orientation des retraites développe, pour les générations nées en 1962 et après, le scenario d’une augmentation de la durée de cotisation nécessaire.

Que l’on ne s’y trompe pas, les faibles perspectives de croissance de la France et la hausse du chômage vont nécessairement conduire le Président de la République à engager dès 2013, une nouvelle réforme des retraites. Contrairement à son engagement de campagne – qui était de ne pas augmenter l’âge de départ à la retraite – François Hollande va faire plancher le Gouvernement sur la question.

Pour l’heure, ce qui semble se dessiner, c’est l’augmentation de la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier d’une retraite à taux plein, ce qui équivaut en réalité à augmenter l’âge de départ à la retraite, surtout pour ceux ayant une carrière professionnelle tardive (en raison d’études supérieures) ou incomplète (ex : ceux connaissant des périodes de chômage). En moyenne en 2010, un retraité touchait une pension de retraite mensuelle de 1.216 euros, mais avec de fortes disparités de pension entre les hommes (1.552 euros) et les femmes (899 euros) et selon le statut d’activité antérieur.

En effet, les signaux d’alerte commencent sérieusement à s’accumuler. Le dernier en date est le rapport que le Conseil d’orientation des retraites a publié fin février, sur les « perspectives du système de retraite en 2020, 2040 et 2060« , qui fait suite au 12ème rapport du COR le 22 janvier dernier. Pour réaliser les projections financières des régimes de retraite, le COR a tenu compte des hypothèses :

  • démographiques : fécondité, migrations, espérance de vie ;
  • d‘activité : taux d’activité à chaque âge, comportements de départ à la retraite ;
  • macroéconomiques : taux de chômage et gain de productivité à long terme, dynamique de court‐moyen terme, emploi par régime ;
  • de législation du système de retraite.

Actuellement, pour la génération née à partir de 1956, il faut justifier d’une durée d’assurance de 166 trimestres (41,5 ans) pour une retraite à taux plein à 62 ans. Le Conseil a largement examiné le scenario d’un allongement de la durée d’assurance en partant du postulat d’un gain progressif en espérance de vie :

  • la durée d’assurance requise pour le taux plein, qui devrait être de 41,75 ans à partir de la génération née en 1958, continuerait d’augmenter progressivement au fil du temps, pour atteindre : – 42 ans pour la génération née en 1962, – 43 ans pour celle née en 1975, – 44 ans pour celle née en 1989, – 44,75 ans pour celle née en 2000. Si tel était le cas, le système reviendrait à l’équilibre en 2060. A défaut, « en l’absence de nouvelles mesures, le système de retraite accumulerait d’ici là, pendant près de 50 années, des déficits annuels, représentant de 0,6% à 1% du PIB jusqu’en 2040« .

Avec l’allongement de la durée des études, l’augmentation des périodes de recherche de travail et l’augmentation de la durée pendant laquelle un actif est au chômage au cours de sa carrière professionnelle, l’âge légal de la retraite devrait dépasser les 65 ans.

© 2013 Net-iris

Lien de l’article : http://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/31323/la-retraite-avant-62-ans-va-devenir-une-exception-a-partir-de-2013.php#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=freePart_98

Publicités